Twitter
Facebook
Google
Youtube
Rss

La circoncision et la perforation des oreilles

La circoncision et la perforation des oreilles
  • SHIA974
  • 2019-03-28 16:03
  • IMPRIMER
  • PDF
  • PARTAGER AVEC facebook
  • PARTAGER AVEC twitter
  • PARTAGER AVEC Google+
  • PARTAGER AVEC whatsapp
  • VISITEURS 442
  • NOMBRE DE COMMENTAIRES 0
  • -
    +

Il est fortement recommandé de circoncire le garçon au septième (7ème.) jour de sa naissance. La circoncision peut être effectuée le huitième jour comme jusqu'à l'âge de sa puberté religieuse, sans rien enlever à sa recommandation. Certaines gens affirment que cette opération est obligatoire (wajib) au tuteur ou au responsable de l'enfant (parents surtout) lorsqu'approche sa majorité religieuse.

L’imam Ja’far as-Sadiq (as) recommande, dans un hadith authentique, de réserver le septième jour de la naissance à la circoncision de l'enfant, car elle le  rend d'une belle et vigoureuse apparence et accroit son poids. La terre déteste l'urine de celui qui n'est pas circoncis.

Le messager d’Allah (pslf) déclare que la terre reste impure durant quarante jours par l'urine de la personne non-circoncise.

D’un hadith de source sûre, émanant de l'imam Moussa al-Kadhim (as), il appert qu'il est recommandé de circoncire le garçon au septième jour de sa naissance, et il n'y a aucun problème si elle est effectuée avec un certain retard.

 

L’imam Ali, Amirou-l-Mominin (as), recommande de circoncire l'homme musulman, même s'il est âgé de quatre-vingt ans.

Il est demandé par l'imam Ja’far as-Sadiq (as), dans un hadith, de réciter l'invocation suivante lors de la circoncision de l'enfant :

Allahoumma  hadhehi  soun’natouka  wa  soun’natou  nabiyyka  salwatouka  alayhi  wa  alihi  ittibaa'an'  minna  laka  wa  li  nabiyyika  bi  machiyyatika  wa  bi  iradatika  wa  qadha'ika  li  amrin arad-tahou  wa  qadha’in  hatam'tahou  wa  amrin  anfadh'tahou  wa  adhaqtahou  haral  hadiidi  fi khitanihi wa  hija'matihi bi  amrin anta  aa'rafou  bihii  minni. Allahoumma  fa  tah'hir'hou  mina-dh'dhounoubi  wa  zid fi  oumrihi  wad fa'il  afati an badanihi wal aw-jaa’a  an  jismihi  wa  zid’hou  minal ghina   wa d fa' an'houl  faqra  fa  innaka  taa'lamou  wa  laa  toa'lamou.

 

(ô mon Allah ! ceci est ta recommandation et celle de ton prophète, que soient sur lui et sur sa famille tes prières ! Nous nous soumettons à Ton ordre et à celui de Ton prophète, qui est en accord avec Ta volonté, Ton intention et Ton jugement, que  Tu l'as voulu, Tu l'as décidé et Tu nous l'as ordonnés, et suivant cet acte, Tu as voulu lui faire goûter la chaleur du fer dans l'accomplissement de la circoncision et la vivisection, dont Tu connais mieux que nous ses bienfaits. Ô Allah ! Purifie-le de ses péchés et allonge sa vie, adoucis les peines de son organisme, atténue les douleurs de son corps, augmente sa fortune et fais disparaître sa pauvreté, car Tu as, certainement, la science de ce que nous n'avons pas !).

 

L’imam (as) précise que, dans le cas où la circoncision n'a pas été effectuée dans les temps voulus, cette invocation peut, toujours, être récitée, au moment de l'opération, même à l'âge de la puberté.

Hassan ibn Khalid raconte qu’un homme demanda à l'imam Ali ibn Moussa ar-Ridha (paix soit sur eux tous): quand faut-il féliciter les parents de la naissance d'un fils ? L'imam (as) lui répondit que lorsque l'imam Hassan (as) naquit, l'ange Jibril descendit le septième jour chez le saint prophète (pslf) pour le féliciter, en apportant, avec lui, les recommandations divines qui ordonnaient de donner un nom à l'enfant, de raser la tête, d'accomplir al-Aqiqah ( le sacrifice de Naissance ) et de percer les deux oreilles.

De même, à la naissance de l'imam Hussein (as), l'ange Jibril descendit en apportant les recommandations semblables. Il laissa deux boucles d'oreille du côté gauche de la tête de l'imam Hussein (as). La lobe de l'oreille droite et le pavillon de l'oreille gauche, dans sa partie supérieure, ont été percés.

 

L'imam du temps, Sahibou-l-asri wa-z-Zamani (al-Mahdi ajf), déclare que le garçon doit être circoncis, de nouveau, une seconde fois, si le prépuce repousse, après la première circoncision, et recouvre le bout de l'organe de l'enfant, car la terre se plaint auprès  d’Allah, durant quarante jours, lorsqu'une personne, dont son organe intime est recouvert de son prépuce, urine sur elle.

L’imam Ja’far as-Sadiq(as) affirme que celui qui n'a pas été circoncis, sans aucune forte raison valable, ne peut pas conduire la prière quotidienne (devenir l'imam de salat en groupe), son témoignage n'est pas accepté et la prière mortuaire de son corps (salatou-l-Mayyit effectuée sur son cercueil) n'est pas permise, car il a refusé d'obéir à la meilleure tradition de tous les prophètes et, à l'exception du danger de mort qui surviendrait suite à la circoncision, aucune excuse n'est valable.

Il est permis de percer dans la lobe de l'oreille droite du garçon et à la partie supérieure du grand bord replié de l'oreille gauche (hélix).

circoncision perforation oreille recommandations islam naissance nouveau-ne sunnah hadith imamite chiisme

COMMENTAIRES
TOUS DROITS RÉSERVÉS.
www.haditv.com | Powerd by : Dijlah