Twitter
Facebook
Google
Youtube
Rss

MÉTHODES POUR S’ATTACHER AU CORAN ?

 MÉTHODES POUR S’ATTACHER AU CORAN ?
  • ISLAMQUEST
  • 2016-03-05 13:03
  • IMPRIMER
  • PDF
  • PARTAGER AVEC facebook
  • PARTAGER AVEC twitter
  • PARTAGER AVEC Google+
  • PARTAGER AVEC whatsapp
  • VISITEURS 1478
  • NOMBRE DE COMMENTAIRES 0
  • -
    +

Question
Si un jeune vous demande des conseils, au sujet de comment faire pour éprouver de l’attirance pour le coran, pour s’en attacher et manifester son engouement que lui diriez-vous ?
Résumé de la réponse :
La lecture du coran est mue par une intention divine accompagnée d’un désir de méditation et de mise en application, la force d’attraction pour ce livre saint viendra seule. Et l’on ressentira un désir et un attachement vis-à-vis de ce livre.
Réponse détaillée :
Dans un hadith de l’imam Sadik (as) il est écrit que le triomphe éternel résulte de l’intérêt qu’on manifeste pour le coran dans sa jeunesse : « Tout jeune plein de foi qui se lance dans la lecture du coran, le coran se mélangera à sa chair et son sang et Dieu le classera dans le rang des anges. Le coran sera son gardien le jour du jugement… Celui qui endure les difficultés sur cette voie recevra des multiples récompenses ». [1] Pour jouir de l’attrait spirituel du coran, il faut respecter un certain nombre de condition parmi lesquelles la piété. L’homme doit être perpétuellement en plein échange mutuelle avec le coran c’est-à-dire chaque fois qu’il tire une recommandation du coran, il la met en application afin de développer la foi en lui et faciliter l’assimilation des autres leçons du coran. Dans le cas contraire, s’imprégner des recommandations coraniques et même la lecture ne peut seule procurer l’intérêt qu’on attend.
Voici quelques versets coraniques concernant ce sujet :
1 - « Nous avons fait descendre avec le coran ce qui procure la guérison et la miséricorde pour les croyants et seul les mauvaises choses s’augmenteront pour les injustes » [2]
2 – « Ô messager, dit : le Coran s’emploie à guider et à guérir les croyants. Quant à ceux qui ne croient pas, leurs oreilles n’entendent rien et le coran n’ajoutera plutôt que l’égarement à ce qu’ils vivent déjà » [3]
3 – « Ce coran s’emploie à guider les gens qui ont eu mêmes pris la bonne voie » [4]
4 – « Exhorte avec le coran ceux qui ont peur du châtiment ».[5] Ainsi l’Homme doit demander protection auprès de Dieu contre Satan avant de commencer la lecture du coran ».[6] Lorsque le coran leur rappelle un signe de Dieu, qu’ils ne font pas comme s’ils étaient des aveugles et des sourds.[7] Et doit plutôt se lamenter, expliquer leur humilité face à Dieu et se prosterner.[8] Et après avoir entendu le Coran ils se mettent à trembler qu’il tranquillise leurs cœurs avec le rappel de Dieu et qu’il s’apprête à s’élever vers l’étape supérieure.[9]


C’est ainsi que l’amour pour le coran met du fond de l’être et couvre toute sa vie. Et comme le dit le poète Hafiz Shirazi : « Avoir un réflexe vis-à-vis du Coran permet de s’épanouir et de s’élever à l’opposer si on étudie le Coran dans le but de le combattre et de le dénigrer, [10] ou alors dans le but de chercher les intérêts matériels vous ne pourrez jamais tisser une relation intime avec le Coran. Vous ne serez jamais épanouit spirituellement. Il n’aura pas une valeur auprès de Dieu comparé à ceux qui s’intéressent au Coran. Il existe plusieurs hadiths dans lesquels on analyse de s’attacher au Coran :


1 - Le messager de Dieu dit : « Le meilleur parmi les gens est celui qui exprime l’humilité, accomplie la prière et le jeûne aussi bien en public qu’en cachette et garde le Coran par cœur. Ensuite, il le lit mélodieusement à haute voix : « Ô celui qui a le Coran par cœur, exprime votre humilité vis-à-vis du Coran pour que Dieu augmente votre résistance et ne lisez pas le Coran dans le but de chercher à impressionner ou à gagner la fierté et l’honneur, car si tel est le cas, Dieu te rabaissera. Ornez-vous face à Dieu avec le Coran afin que Dieu augmente tes parures. Ne prend pas le Coran comme objet d’ornement que tu exhibes aux gens. Car cela fera en sorte que Dieu te rabaisse. Celui qui tout le Coran sera comme celui sans aucune relation avec la révélation au reste du message. Celui est avec le Coran, ne se comporte pas inconsciemment avec les ignorants. Ils ne s’enflamment pas face à la colère des autres, il n’engage pas les querelles avec des gens belliqueux. Mais pour honorer le Coran il patiente pardonne et tolère… [11]
2 – L’imam Baqir (as) dit : « trois groupes de personnes sont des lecteurs du Coran » :
A- Celui qui fait du coran un instrument pour gagner sa vie, et procède à la lecture devant les dignitaires et les élites puis se vente aux gens.
B- Un autre groupe qui lit le Coran en respectant toutes les règles appropriées et apparentes de la lecture, mais ne garde rien dans la tête en ce qui concerne ces enseignements…Que Dieu n’ajoute pas des lecteurs au nombre de ceux.
C – Celui qui lit le Coran le prend comme arbitre pour les douleurs de son cœur, passe ses jours et ses nuits avec lui, se lève avec le Coran pour prier et ne se sépare que lorsqu’il veut se coucher. C’est la catégorie des lecteurs dont la bénédiction de la présence fait en sorte que ne fasse pas descendre des tragédies sur nous, éloigne de nous les ennemis et descendre les pluies de la bénédiction depuis le ciel » [12]
3 – En pleine discussion avec son guide, Jabir exprime qu’il existe un groupe de qui fait comme s’il s’évanouit en écoutant la lecture du Coran (dans le but d’attirer l’attention des gens) si bien qu’on a l’impression que si on leur coupe la main ou les pieds, ils ne sentiront rien. L’imam répondit : « Soubhanallah (exalté soit Allah) c’est une méthode satanique et Dieu n’a aucune considération pour eux. Une lecture coranique doit procurer de la sérénité au cœur, la légèreté, les larmes et la crainte de Dieu » [13]



----------------------------------------------------------------------------------------------



[1] - Kafi, Mohammad ibn Yakoub Koleiny, vol 2, page 603, hadith 4, Darul koutoub ul islamiyya, Téhéran, 1365.


[2]-Sourate Israa: 82.


[3] - Sourate foussilat: 44.


[4] - Sourate Israa: 9.


[5] - Sourate Kaf : 45.


[6] - Sourate Nahl: 98.


[7] - Sourate fourqane: 73.


[8] - Sourate Mariam: 58 et sourate Israa: 107 à 109.


[9]-Sourate Zoumour : 23.


[10] - Sourate Jathiya : 40.


[11] - Kafi, vol 2, page 604, hadith 5.


[12] - Id, page 627, hadith 1.


[13] - Id, page 216, hadith 1.

saint coran islam sciences coraniques

COMMENTAIRES
TOUS DROITS RÉSERVÉS.
www.haditv.com | Powerd by : Dijlah